Belle-ile-en-mer : Que visiter et faire sur cette île ?

S’étendant sur 20 km de long et 9 km de large (84 km2), Belle-Ile-en-Mer repose à 15 km au large de la presqu’île de Quiberon et de l’entrée du Golfe du Morbihan. Le Palais, un port animé de pêche, de commerce et de plaisance, ainsi que la capitale de Belle-Ile, abrite un peu plus de 5 300 habitants toute l’année. En plus de cela, on trouve Sauzon, un charmant port niché au Nord-Ouest, Bangor, niché au cœur des terres insulaires, et enfin Locmaria, le village le plus méridional de Bretagne, perché à l’extrémité est de l’île.

La forteresse Vauban

Belle-Ile regorge de trésors patrimoniaux et de sites naturels à découvrir, plus ou moins cachés. Parmi ces joyaux, la citadelle Vauban se dresse fièrement, dominant la rade du Palais. Érigée au XIe siècle puis rénovée par Vauban à partir de 1683 pour en faire « l’une des meilleures forteresses du royaume », elle offre une place d’armes, un arsenal, des courtines, des casemates et des poudrières. Ouverte aux visiteurs, la citadelle abrite également un musée dédié à l’histoire de Belle-Ile.

Le fort Sarah Bernhardt et la pointe des Poulains

Au nord extrême de Belle-Île, se dresse le fort Sarah Bernhardt, un fortin militaire du XIXe siècle. Il doit son nom à la célèbre actrice française qui y a passé 30 étés, amenant avec elle une ménagerie d’animaux de compagnie, y compris un perroquet, des caméléons, et même un crocodile et un boa ! Après des années d’abandon, le fort et ses deux villas ont été restaurés dans les années 2000 pour devenir un musée consacré à la vie de la tragédienne illustre. Non loin de là, ne manquez pas la Pointe des Poulains, un endroit tout simplement magique, voire paradisiaque ! Par temps clair, on peut apercevoir l’île de Groix, Lorient et la Baie de Quiberon.

Les aiguilles de Port Coton ?

Immortalisées maintes fois par le pinceau de Claude Monet, les aiguilles de Port Coton comptent parmi les sites emblématiques de Belle-Ile. Sculptant un paysage sauvage et grandiose à Bangor, ces falaises abruptes, balayées par les vents et les vagues, fascinent toujours autant les photographes et les promeneurs en quête de sensations. N’oubliez pas votre appareil photo ou vos pinceaux !

Le phare du Goulphar

Surplombant les aiguilles de Port Coton, il s’agit de l’un des phares les plus puissants d’Europe ! Érigé le 1er janvier 1836, le Grand Phare de Belle-Ile se dresse à 52 mètres au-dessus du sol. Si vous êtes prêt à gravir les 247 marches menant au sommet de cette tour de granit, vous serez récompensé par une vue panoramique incomparable sur la côte sauvage de Belle-Île. Au rez-de-chaussée, une exposition retrace l’histoire du phare et la vie quotidienne des quatre gardiens qui y résidaient.

Explorer Belle-Ile à pied ou vélo

Belle-Ile est un véritable paradis pour les amateurs de camping, de randonnée pédestre et de balades à vélo. Laissez-vous éblouir par la variété des paysages : côtes sauvages, landes, falaises abruptes, criques secrètes, grottes marines, petites rias tranquilles… Avec près de cent kilomètres de sentiers de randonnée et des dizaines de kilomètres d’itinéraires cyclables, Belle-Ile-en-Mer offre un terrain de jeu idéal pour les randonneurs et les cyclistes avides de découvertes.

Comment se rendre à Belle-Île ?

Plusieurs compagnies maritimes proposent des liaisons depuis Quiberon, Vannes, Locmariaquer et Port Navalo. La Compagnie Océane, au départ de Quiberon, offre la possibilité d’embarquer avec son véhicule ou son vélo toute l’année. Les autres compagnies ne permettent que le transport de passagers (sans véhicule). Cependant, il est possible de louer un vélo, un scooter ou une voiture dès votre arrivée sur l’île. Au départ de Quiberon (toute l’année – 45 minutes)

Quelles autres îles visiter à côté ?

Si vous avez encore soif d’aventure insulaire après avoir exploré Belle-Île-en-Mer, sachez qu’il existe d’autres joyaux à découvrir dans les environs. Parmi les destinations à ne pas manquer, on peut citer :

  1. Île d’Hoëdic : Située à environ 10 km au sud de Belle-Île, l’île d’Hoëdic est un petit paradis préservé. Avec ses plages de sable fin, ses sentiers côtiers et son ambiance paisible, elle offre une escapade parfaite pour les amoureux de la nature et les amateurs de tranquillité.
  2. Île d’Houat : À une courte distance en bateau de Belle-Île, l’île d’Houat séduit par ses paysages variés, entre criques sauvages et villages pittoresques. Explorez ses sentiers côtiers, détendez-vous sur ses plages préservées et imprégnez-vous de son atmosphère authentique.
  3. Île aux Moines : Plus grande île du Golfe du Morbihan, l’île aux Moines offre un charme unique avec ses maisons en pierre, ses sentiers de randonnée et ses points de vue magnifiques sur le golfe. Accessible depuis Vannes, elle constitue une excursion idéale pour découvrir la richesse naturelle et culturelle de la région.
  4. Île d’Arz : Nichée au cœur du Golfe du Morbihan, l’île d’Arz séduit par son ambiance paisible et ses paysages préservés. Partez à la découverte de ses sentiers côtiers, de ses plages isolées et de ses villages typiques, pour une escapade pleine de charme et d’authenticité.

Que vous soyez amateur de farniente sur la plage, de randonnée en pleine nature ou de découverte culturelle, les îles voisines de Belle-Île-en-Mer promettent des expériences uniques et inoubliables. Profitez de votre séjour pour explorer ces petits coins de paradis et enrichir votre voyage de nouvelles découvertes

Laisser un commentaire

+ 75 = 85